J.R.R Tolkien et le Seigneur des Anneaux
  Un idéaliste convaincu
 





Une jeunesse particulière

  Né le 3 janvier 1892 à Bloemfontein dans l'Etat libre d'Orange en Afrique du Sud, John Ronald Reuel Tolkien est issu d'un milieu modeste. Son père, Arthur Tolkien, d'origine Allemande, est un simple employé de banque, s'étant voué à cette carrière après avoir fait faillite dans le commerce. Sa mère, Mabel Suffield, est elle issue d'une famille des Midlands dans le centre de la Grande Bretagne, une famille qui a elle aussi fait faillite dans le commerce. Arthur s'était installé à Bloemfontein en 1888 rejoins en 1891 par Mabel afin de se marier. En 1894 naît John le frère de John Ronald Reuel. Malgré cet heureux évènement, ce dernier perd son père le 15 février 1896 alors qu'il est à Birmingham chez ses grands parents maternels. Où il decouvrira un amour fort pour ces derniers. Il déclara même: "Bien que Tolkien par le nom, je suis un Suffield par mes goûts, mes talents et  mon éducation".
 
En 1896, la famille alors restreinte part s'installer à Sarehole dans la sud de Birmingham.Attiré par cet endroit qu'il juge idyllique, Tolkien développe un attrait particulier pour la nature et les arbres d'où l'importance immense des Ents, créatures ayant l'apparence de chênes centenaires dans la quête de l'anneau. Le cadre idyllique le poussera également à créer le monde des hobbits, ces créatures naines très fortement attachés à la nature et n'ayant pour seule préoccupation de prendre soin de l'envirronement et de s'occuper de leurs potagers. C'est donc là qu'il prouvera que l'Homme doit échanger avec la nature. Il s'oocupe de prendre soins d'elle et elle lui offre en échange des légume, de la nourriture. 


(Sylvebarbe,figure emblématique des ents de Fangorn)
  A l'école, Tolkien fait preuve d'un prodige remarquable. Par exemple, grâce à l'éducation de sa mère, il sait lire à 4 ans. Il fait aussi preuve de connaissances en langues, dessin et bien sûr en botanique. Cet attrait pour la litterature le poussera même à rédiger sa première histoire, une histoire de dragons à l'âge de sept ans. En juin 1900, sa mère se convertie au catholicisme, ce qui engendrera des désaccords  dans sa famille.Trois mois plus tard, il entre à la King Edward school alors qu'il réside à Moseley. Il y découvrira également le Gallois en lisans les inscriptions des wagons de train. En 1902, son parcours scolaire l'oblige à se rendre à Edgbaston où il étudiera au Collège religieux Saint Philip, cependant, le niveau intellectuel de l'école n'étant pas assez performant, il décide de retourner a Moseley.Ily rencontrera le père Francis Morgan, une rencontre importante car c'est cet homme qui deviendra son tuteur et qui lui apprendra le Grec vers 1903 . Malgré ses facultés et ses connaissances, il avouera détester les oeuvres de Shakespeare, ce qui ne changera rien à son amour très fort pour la langue de Shakespeare : l'Anglais. En 1904, un nouveau déchirement vient heurter la vie du jeune prodige, la mort de sa mère suite à un coma, lui même engendré par le diabète. Tolkien se retrouve alors seul à Rednal, où il résidait jusqu'à cet instant. Le père Francis Morgan est alors désigné tuteur de l'enfant alors agé de 12 ans et de son frère John. Les deux frères habitent donc chez leur tante à partir de 1905 où John Ronald Reuel ajoutera une langue de plus à son répertoire: le Gothique. Grâce à toutes ses connaissances linguistiques, il commence donc à créer ses propres langues. Au cours de cette année, il fera une autre rencontre importante, une jeune fille à peine plus agée que lui, Edith Bratt. Leur volonté de se marier est freinée par l'opposition du père Francis Morgan. Pour séparer les deux amis, le pasteur décide de déménager.Enfin, en décembre 1910, il obtient une bourse pour le collège Exeter à Oxford Où il connaîtra ses nouvelles aventures qui alimenteront son oeuvre.


(Université d'Oxford)
La Première Guerre Mondiale, ou un boulversement énorme

  1916 est une année determinante dans l'oeuvre de Tokien. En effet, un boulversement énorme viendra troubler la vie de l'auteur alors agé de 24 ans . A un moment où les hommes s'entretuent au cours de la "der des ders", Tolkien est envoyé en France dans le onzième battaillon des Lancashire Fusiliers sur le front de la Somme, un lieu où les victimes seront les plus nombreuses: les pertes s'élèvent à 1 265 000 soldats morts au combat dont 420 000 Britanniques . D'ailleurs, Tolkien perdra la majorité de ses amis du club de lecture fondé antérieurement par lui-même. Profondément touché par cet épisode, où il est une fois de plus séparés de ce qu'il aime il est possible que l'artiste ait voulu retranscrire celà dans le seigneur des anneaux en faisant se séparer les compagnons de la quête de l'anneau.En effet, après une scène de combat qui fera même perdre un membre de la communauté de l'anneau, Pippin, Merry, Sam et bien sur le héros Frodon, sont voués à se séparer pour le bien de la quête. C'est là que nous pouvons faire un parallèle avec les 4 amis et les amis de Tolkien mort pour la victoire de la France et ses alliés. En juin 1917, il est rappatrié pour Fièvre des tranchées.


(J.R.R Tolkien durant la 1ere Guerre mondiale)


Cependant, il contnuera à travers son oeuvre, de critiquer cette violence parfois inutile qu'est la guerre. Aimant la nature , Tolkien se plaira aussi à critiquer l'impact écologique qu' a la guerre sur la nature . Il dénoncera le fait dévastateur des combats sur la nature . Ainsi, après la vue des paysages dévastés par les machines de guerre, au passage, rappelons que la Première Guerre Mondiale est la première guerre à introduire les armes techniques les plus avancées, Tolkien a voulu dénoncer cet acte de barbarie n montrant les orques dévaster la forêt de Fangorn afin de créer des armes comme des béliers ou autres catapultes.Enfin, le domaine militaire est fortement critiqué par le sous lieutnant John Ronald Reuel Tolkien, in homme d'exception qui a su faire face à l'atrocité d'un monde qui était le sien.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=